FRANÇAIS

Il peut être difficile de trouver le bon professionnel. Mais ce qui suit devrait vous aider ...

Avant de trop chercher!

Sachez pourquoi  vous avez besoin d’une évaluation ou d’un diagnostic. Si c'est à la demande d’un professionnel ou d’une institution, demandez-leurs ce qu’ils recherchent et ce qu'ils veulent savoir exactement. Ceci vous aidera à être plus précis lors d'une rencontre avec un professionnel, ce qui permettra d’éviter des examens inutiles et vous fera ainsi économiser temps et argent. Si l'évaluation est nécessaire pour vous ou un être cher afin d'avoir accès à des services spécialisés dans une institution (par exemple, dans une école), il est utile de savoir si l'institution acceptera un diagnostic venant d’un groupe de professionnels plutôt qu’un autre; la dernière chose que vous voulez est de compléter une série de tests avec quelqu'un puis d’apprendre que l'institution n'accepte pas les évaluations effectuées par ce type de professionnels.

Deuxièmement, assurez-vous toujours de faire affaire avec un professionnel ayant un permis d’exercice. Vous pouvez vérifier si la personne a un permis d’exercice en lui posant tout simplement la question au téléphone, avant même de vous rendre à votre premier rendez-vous. Ne faites affaire qu’avec un professionnel ayant un permis valide émis par l’un des ordres professionnels listés sur le site de l’Office des Professions. Avant de vous rendre à votre premier rendez-vous, pourquoi ne pas appeler l'Ordre dont le professionnel dit détenir un permis et demander si cette personne est effectivement autorisée à exercer et s’il y a déjà eu plaintes à son sujet? Cela ne prendra que 5 minutes, et ça pourrait vous épargner des ennuis!

Les troubles mentaux

La façon la plus simple de définir ce qu'est un trouble mental est de dire qu'il s'agit d'un trouble répertorié dans le DSM ou la CIM, deux manuels largement utilisés par les professionnels en santé mentale. Mais ne vous inquiétez pas! Ces manuels répertorient de nombreuses conditions qui ne sont pas vraiment des troubles mentaux; ils sont surtout là pour aider les professionnels à communiquer entre eux. Dit autrement, la plupart des troubles mentaux se trouve quelque part dans ces manuels de diagnostic, mais tout ce qui est dans ces manuels n’est pas forcément un trouble mental. Une loi qui a été adoptée par le Gouvernement du Québec en 2009 identifie les professionnels qui sont autorisés à évaluer les troubles mentaux. Il s'agit notamment du psychologue et du médecin (par exemple, un médecin de famille, un psychiatre ou un pédiatre). Par ailleurs, certains conseillers d'orientation qui sont membres de l'OCCOQ et qui ont un permis spécial les autorisant à évaluer les troubles mentaux, ainsi que certaines infirmières qui sont membres de l'OIIQ et qui possèdent un permis spécial délivré par l'OIIQ, peuvent évaluer les troubles mentaux, c’est-à-dire conclure à la présence d’un trouble mental comme la dépression ou l'anxiété (troubles anxieux) et communiquer ce résultat.

Les troubles neuropsychologiques

L'évaluation des troubles neuropsychologiques vise à établir un lien entre un tableau clinique (par exemple, des symptômes) et les fonctions cognitives (mémoire, attention, etc.); dit simplement, cette évaluation vise à documenter les relations cerveau - comportement. Ainsi, si une fonction cognitive doit être évaluée afin de déterminer s'il y a ou non dysfonction, ou si un lien entre le cerveau, y compris les fonctions cognitives, et le comportement ou l’affect d'une personne doit être fait, alors seul un neuropsychologue ou un psychologue avec un permis spécial pour l'évaluation des troubles neuropsychologiques peut procéder à l'évaluation. Pour savoir si un professionnel est autorisé à évaluer ces troubles, nous vous encourageons à vérifier auprès de l'Ordre des psychologues du Québec.

Il est important de ne pas confondre l’objet d’une évaluation avec les causes d'un trouble. Evidemment, tous les troubles, dont les troubles mentaux, sont liés au cerveau. Prenons par exemple les troubles de l’apprentissage (par exemple de la lecture, souvent appelé "dyslexie"). De nombreuses études ont démontré que ce trouble a des causes neurologiques. Toutefois, si vous n'avez besoin que d'un diagnostic de trouble d'apprentissage de la lecture, vous n'avez pas nécessairement besoin de voir un neuropsychologue; un psychologue peut également faire ce diagnostic. Si par contre vous avez besoin d’une évaluation qui va au-delà du simple diagnostic, alors vous devriez faire faire cette évaluation par un neuropsychologue. Ceci peut parfois être le cas pour des diagnostics de troubles des apprentissages (dyslexie/lecture), ou un trouble de l'attention (TDA / TDAH) par exemple.  

La déficience intellectuelle / retard mental

Ces termes sont souvent utilisés de façon interchangeable. Ce qu'ils ont tous en commun, c'est qu'ils se réfèrent au QI (quotient intellectuel). La déficience intellectuelle est habituellement évaluée par un psychologue. 

La personnalité

Il est important de comprendre qu'au Québec, l'utilisation des tests psychologiques n’est pas réservée à tel ou tel groupe de professionnels. Ainsi, l'évaluation de la personnalité (à ne pas confondre avec l'évaluation des troubles de la personnalité, qui sont considérés comme des troubles mentaux) n'est pas une activité réservée. Cela étant dit, l'expert en évaluation de la personnalité est sans contredit le psychologue

L’évaluation en contexte de carrière, travail et vie professionnelle

Ce type d’évaluation n'est pas réservé, à moins que la personne qui a besoin d'une telle évaluation ait déjà reçu un diagnostic de trouble mental ou de trouble neuropsychologique. Les conseillers d'orientation qui sont membres de l'OCCOQ sont des experts dans l’évaluation en contexte d’orientation et choix de carrière. Certains psychologues, notamment ceux détenant un doctorat en psychologie du counselling, ont également une grande expertise dans ce domaine.


Visitez le site de Médipsy pour plus d'informations, ou encore, visitez leur page FACEBOOK, YOUTUBE, GOOGLE+ ou FOURSQUARE!

ENGLISH

We know it can be difficult to find the right professional. But this will help…

First things, first!

WHY  are you seeking psych testing or a psychological evaluation? If this is to follow up on a request from a specific professional or institution, ask them what they are looking for and what they need exactly. Knowing exactly what they need will help you be more specific when meeting with a professional for the evaluation, which in term will help you avoid unnecessary tests and save you time and money. If the assessment is required for you or a loved one to have access to specialized services in an institution (e.g., in a school), find out if the institution requires an assessment or diagnosis from a specific type of professional (e.g., psychologist, neuropsychologist, family physician, speech therapist, etc.); the last thing you want is to go through a series of tests with someone, only to find out that the institution does not accept the assessments conducted by this group of professionals.

Second, always make sure you deal with a licensed professional. This can easily be done by talking to the professional over the phone before you even head out to meet him or her. Ask the person if they are licensed, and by who. Only deal with individuals who are licensed with one of the regulatory bodies (called “Orders” in Quebec) listed on the Office des Professions website. Before you go to your first appointment, why not call the Order by who the person said to be licensed? Ask them if that person is currently licensed and ask if there have ever been complaints about them. It will only take 5 minutes but it could save you a lot of trouble!

Mental disorders

The simplest way to define what a mental disorder is to say it is a disorder found in the DSM or the ICD, two diagnosis manuals that are widely used by professionals. But don’t be alarmed! These manuals include numerous conditions that are not truly mental disorders; they are mostly there to help professionals communicate with one another. Put differently, most mental disorders should be somewhere in these diagnostic manuals, but not everything in those manuals is a mental disorder. A Bill which was passed by the Government of Quebec in 2009 identifies the professionals who can make a diagnosis of mental disorders. These include the psychologist and the physician (e.g., a family physician, psychiatrist or pediatrician). In addition, certain guidance counsellors who are members of the OCCOQ and who have a special permit authorizing them to assess mental disorders, as well as certain nurses who are members of the OIIQ and have a special permit delivered by the OIIQ, can assess mental disorders (such as depression or anxiety disorders) and communicate such diagnoses.

Neuropsychological disorders

The assessment of neuropsychological disorders aims to make a connection between a clinical presentation (e.g. symptoms) and cognitive functions (memory, attention, etc.); put simply, it aims to examine brain-behavior relations. The implications of this definition are tremendous. If a cognitive function needs to be assessed in order to determine if it is healthy or not, or if a connection between the brain and the behavior or affect of an individual must be made, then only a neuropsychologist or a psychologist with a special permit for the assessment of neuropsychological disorders can proceed with the evaluation. To find out if your professional is authorized to assess these disorders, contact the Order of psychologists of Quebec.

It is important not to confuse the assessment process with the causes of a disorder. Of course, all disorders, including mental disorders, happen in the brain. Take for example learning disabilities (e.g. reading disability, often referred to as “dyslexia”). Numerous studies have shown the neuropsychological processes that are involved in this disability. However, if all you need is a diagnosis of learning disability – reading, then you do not necessarily need to see a neuropsychologist; a psychologist can also make such a diagnosis. If you need anything that goes beyond this diagnosis, however, then you may need to meet with a neuropsychologist. This might be the case for certain cases of ADD / ADHD or difficulties in learning.

Cognitive disability/intellectual disability/mental retardation

Many of these terms are used interchangeably; what they all have in common is that they refer to I.Q. (IQ). Intellectual disabilities can be assessed by psychologists. They can also be assessed by Guidance Counsellors who are members of the OCCOQ.

Personality

It is important to understand that in Quebec, unlike in some other jurisdictions, the use of psychological tests is not reserved. Furthermore, the assessment of personality (not to be confused with the assessment of personality disorders, which are considered mental disorders) is not a reserved activity. That said, the expert in personality assessment is the psychologist

Career and vocational

This type of testing is not reserved per se, unless the person needing such an evaluation has already received a diagnosis of mental or neuropsychological disorder. Guidance counsellors who are members of the OCCOQ are experts in career and vocational testing. Psychologists, especially those with a doctorate in counselling psychology, also have great expertise in career and vocational testing.

Visit the Medipsy website for more information!  You will also find them on FACEBOOK, YOUTUBE, GOOGLE+, and FOURSQUARE.